Lorsque vous confiez la conception de votre site internet à un prestataire, un freelance ou une agence, la première étape réside dans la rédaction d’un cahier des charges pour formuler votre demande.

En quoi cela consiste ?

Ce document présenté en quelques pages, reprend les points importants que vous souhaitez véhiculer sur votre site internet. Il a pour but de fournir toutes les informations que vous voudrez y faire apparaitre.

Il est à la base de l’ergonomie de votre site. Il sera établi de la même manière qu’un plan pour un architecte. En plus d’être une sorte de feuille de route pour le concepteur, il aide bien souvent à se faire une idée plus précise de la représentation de son futur site internet. Il vient en quelque sorte affiner ses propres besoins.

Avec un brief bien rédigé, tout le monde y gagne. Le client fait part des points importants concernant ses attentes. A l’inverse, l’agence sait précisément vers quoi le client veut s’orienter.

Tâchons de décrypter ensemble les points essentiels à aborder lors de sa rédaction :

1.Présentez-vous

Introduisez brièvement votre société.

Informations utiles :

  • Historique de l’entreprise
  • Taille (nombre d’employés, chiffre d’affaires)
  • Produits et services
  • Concurrents

Avez-vous déjà un site internet ? Si oui, à quelle adresse ?

Rencontrez-vous des difficultés avec votre site actuel ?

2.Vos objectifs

Pourquoi avez-vous besoin d’un site web ? Quels sont vos résultats espérés ?

Cette étape est la ligne centrale du cahier des charges. Elle vous aidera à savoir ce que vous attendez réellement de votre site internet. Voici quelques exemples :

  • Faire connaitre votre entreprise
  • Vendre vos produits sur internet
  • En faire un outil de prospection capable de générer des contacts

3.Le type de site

Chaque site répond à des fonctionnalités différentes :

  • E-commerce
  • Vitrine
  • Institutionnel
  • Les blogs
  • Les médias sociaux

4.Le Design

? Quels sont les éléments de votre identité visuelle ? Si oui, envisagez-vous de la faire évoluer ? Avez-vous une charte graphique existante ?

Il convient notamment d’indiquer ses attentes en termes de couleurs, de style (épuré/sombre, vintage/moderne…) ou tous autres éléments graphiques.

Si vous n’avez pas d’idée précise, pas de panique : votre prestataire est avant tout là pour vous conseiller et vous aider à faire votre choix.

5.  Le public visé

Toutes les informations permettant de connaitre les personnes susceptibles de se rendre sur votre page internet.

  • Particuliers / professionnels
  • Clients / Prospects
  • Futurs employés potentiels
  • Le type d’internautes (occasionnels, quotidien, usage interne…)
  • Situé en France / à l’international
  • Hommes / Femmes
  • Age

6.Le contenu/L’arborescence

Il serait opportun de lister tout le contenu à faire apparaitre dans la nouvelle version du site internet. Si vous optez pour une refonte de votre site déjà existant, notez les éléments à conserver ou à améliorer. Sinon, réalisez en priorité un inventaire complet de tous les éléments (textes, vidéos, images) à présenter aux visiteurs du nouveau site.

Une fois  cette liste dressée, l’idéal est d’arriver à classer tous ces contenus dans des rubriques afin de déterminer progressivement « l’architecture informatique » du site.

7.Exigences non fonctionnelles

  • Accessibilité : Utilisation mobile/tablette ; consultation par des personnes âgées/handicapées
  • Sécurité : paiement en ligne ; site protégé par un mot de passe
  • Juridique : Exigences de conformité à respecter ? Les utilisateurs doivent accepter les termes et conditions ?
  • Hébergement et nom de domaine : Via des serveurs internes ou externes
  • Outils statistiques : Mesurer le trafic du site

8.Veuille internet

Il est pratique d’avoir une liste de sites que vous aimez et ne souhaitez pas pour aider à guider le processus.

Cela donnera à votre prestataire un point de départ pour travailler sur votre design idéal.

9.Délais à respecter

Donnez une date plus ou moins précise à laquelle vous souhaitez que votre site internet soit terminé et mis en ligne. Un projet web peut prendre quelques semaines à plusieurs mois, selon la taille du projet.

Une solution à court terme peut être envisagée si vous n’avez pas de site en ligne actuellement. L’installation d’une page « en cours de construction » est un bon moyen de recueillir des adresses e-mail avant le lancement du site.

10.Le budget

En fonction de votre projet, le prestataire pourra adapter la solution qui correspondra le mieux à votre budget.

Pour formuler votre propre demande en ligne, twinbi vous simplifie le travail. Nous nous engageons à vous faire part d’une réponse au maximum dans les 24h , à très vite !