Ça y est, nous y sommes, la période de vacances a bien commencé ! C’est enfin le moment de se relaxer, prendre du bon temps pour soi et réduire sa consommation d’internet et de réseaux sociaux. Pour preuve, une étude menée par l’IFOP montre que les français consacraient plus de temps à la lecture pendant les vacances, tandis que le temps consacré à la télévision et à la consultation d’Internet diminuent beaucoup : 2h39 passées sur Internet en moyenne par jour pendant les vacances contre 3h41 le reste de l’année.

Vos clients, vos collègues et même le(s) community manager(s) profitent de leur repos bien mérité… Mais cela veut-il dire que vous devrez laisser vos comptes en friches et abandonner votre communauté ?

Justement, quand on sait que 95% des vacanciers emportent leurs smartphones avec eux, on comprend vite l’importance de leur donner régulièrement des nouvelles. Alors quelles sont les bonnes façons de faire pour garder le cap en cette période de calme et de détente ?

Faut-il continuer à publier ?

Deux options s’offrent à vous :

Votre société ferme pendant la période.

Il est donc préférable d’en avertir vos lecteurs/votre communauté en leur précisant les dates de fermeture de l’entreprise sans oublier de leur indiquer la personne à joindre en cas de besoin. Votre public sera alors prévenu que vos publications seront en stand-by, ralenties, ou si le rythme restera le même.Cependant, si l’on peut se permettre de ne pas publier de nouveau contenu durant cette période, vous ne pourrez pas laisser totalement vos pages à l’abandon. Il vous faudra tout de même trouver une solution pour continuer à gérer les interactions avec votre public, à rester à leur écoute et ainsi anticiper d’éventuels avis négatifs, des réclamations, qui pourraient vite entrainer un bad buzz. Si elle est gérée à temps, l’arrivée d’un bad buzz n’est pas forcément signe de crise. C’est pourquoi il est primordial de rester proactif sur les réseaux sociaux pour pouvoir y répondre rapidement.

Votre entreprise reste ouverte mais tourne à effectif réduit…

Et votre community manager s’en va se ressourcer au soleil. Si votre activité vous le permet, vous avez la possibilité d’automatiser votre contenu pour les jours d’absence. Des outils tels que Hootsuite ou Buffer permettent de planifier à l’avance vos différentes publications.Votre expert des réseaux sociaux pourra alors très bien continuer à poster vos articles comme vous le faites déjà en vous reportant aux années précédentes pour voir ce qui a bien marché ou non. Généralement, une partie de vos articles de blog déjà publiés sont toujours d’actualité, ça peut être aussi le moment de les faire ressortir pour les mettre au goût du jour et en faire profiter vos nouveaux lecteurs.

N’hésitez pas à faire quelques écarts par rapport à votre ligne éditoriale pour proposer du contenu en adéquation avec cette période de vacances. Cela peut être l’occasion de proposer une sélection spéciale été : des sorties, des lieux à visiter, des articles à lire…

Faut-il modifier son rythme de publications ?

Sur ce point, il n’y a pas de décision universelle. Tout dépend de votre stratégie, du type de clients ciblés (B2C/B2B), de votre secteur d’activité, du personnel disponible…

Si vous travaillez avec des particuliers, en période de vacances, il y a fort à parier que votre communauté adopte un rythme différent de celui de votre entreprise. Les gens se connectent à d’autres moments de la journée, ils sont aussi plus disponibles. Ils ont plus de temps pour consulter vos publications, le taux de lecture est meilleur. D’autant plus qu’avec la sortie des beaux jours, en fonction de leur secteur d’activité, les entreprises auront d’avantages d’informations à partager avec leur public. Il est donc préférable de ne pas rechigner sur la fréquence de vos publications, gardez au minimum la même cadence qu’habituellement.

A l’inverse, si vous êtes plutôt orienté B2B, la majorité des sociétés ferment durant la première quinzaine d’août : vous pouvez donc vous permettre de réduire vos actualités.

Faut-il se faire remplacer ?

C’est ici que se joue la subtilité du community management en période de vacances. Même si vous arrêtez de publier des actualités, votre communauté continuera à vous envoyer des demandes, des messages, à vous poser des questions, à interagir avec vous d’un réseau social à l’autre…

Vous comprendrez que laisser l’image de votre entreprise flotter librement sur la toile pendant ces quelques semaines n’est pas le choix le plus judicieux. En aucun cas vous devrez perdre la main sur votre e-réputation dont vous aurez passé totalement de temps à construire. Il est donc préférable de déléguer votre activité de community management. Vous devez donc vous arranger pour qu’il y ait toujours au moins une personne de votre entreprise (ou en externe) disponible pour assurer un suivi avec votre communauté. Par contre, il est probable que vous confiez cette tâche à un membre de votre entreprise qui n’exerce pas de base des activités de community management, qui travaille dans un autre service ou qui n’aura que très peu de temps à y consacrer. Veuillez donc à bien la briefer et à lui expliquer précisément les quelques missions que vous lui confiez.

Si malgré tout, personne n’est disponible ou si vous avez peur de ne pas suivre la cadence de publications espérée, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui prendra en charge cette tâche pour vous.

Faut-il adapter votre contenu ?

Sans hésitation, votre ligne éditoriale doit tenir compte du contexte d’été ! Profitez de cette période pour publier du contenu plus léger, plus fun que d’habitude. Les vacances seront forcément mises en avant, des messages simples et humoristiques vous permettront de maintenir votre niveau d’interaction. C’est le moment de toucher ceux qui ne sont pas en vacances, de les faire rêver en partageant des messages amusants et pleins d’espoirs. Les gens en congés eux, passeront moins de temps sur les réseaux sociaux, ils souhaitent avant tout se changer les idées. Ne les encombrez pas d’informations trop sérieuses, concentrez-vous donc sur des sujets légers.

Dans tous les cas, évitez de lancer des sujets fâcheux ou controversés qui risquent de porter polémique. La gestion des commentaires risquerait d’être compliquée en l’absence de votre community manager. C’est d’une certaine façon, un moyen d’éviter de s’exposer à une situation délicate inutilement. Laissez les sujets sérieux ou très importants à communiquer à votre public pour la rentrée, quand tout le monde sera revenu en période plus «traditionnelle».

Évidemment, vous avez aussi la possibilité de nous contacter si vous souhaitez vous faire accompagner sur les réseaux sociaux ou si vous envisagez de sous-traiter l’animation de vos réseaux sociaux et/ou de votre blog.