L’esthétique est une question de goût. Le goût est propre à chaque personne, il est discutable. Certains aiment les tons claire, d’autres les foncés. J’aime les couleurs chaudes, peut-être que vous les détestez… Il n’y pas de vérité absolue en matière d’esthétique.
Par contre, le design en tant que forme, de fonctionnalité, de lisibilité, est davantage une question de compréhension que de goût. Le design va au-delà du domaine purement artistique pour se concentrer aussi sur l’aspect pratique et utile.

Lorsque votre visiteur se rend sur votre site internet, vous n’avez que quelques secondes pour faire bonne impression et lui prouver qu’il a bien fait (ou non) d’y venir. A partir du moment où votre visiteur arrive à comprendre en un coup d’œil l’organisation de votre site et votre démarche, vous pourrez donc conclure que votre design est réussi.

Lors de la conception de votre site, un certain nombre de règles doivent être respectées pour aboutir sur un design attrayant. Dans ce post, nous vous dévoilons quelques-unes d’entre elles pour mieux comprendre comment obtenir un « bon site » qui répondra aux usages de vos clients.

I. L’architecture globale du site

1. Placer les éléments clés là où les visiteurs s’attendent à les trouver

En tant qu’utilisateur d’internet depuis de nombreuses années, sans le savoir, les internautes agissent à force comme de véritables experts et acquièrent des réflexes de navigation. Ils savent instinctivement comment sont structurées la plupart des pages web. Cette connaissance leur permet de gagner du temps lorsqu’ils naviguent sur le net, ils savent exactement où trouver telle ou telle information.
Par exemple, on sait qu’en bas d’une page, on peut s’attendre à trouver les informations légales et le plan de navigation du site, que le logo ou le menu se trouveront plutôt en en-tête.
En listant ces standards par écrit, ces éléments peuvent paraitre évidents voire même superflus mais il reste essentiel de s’y tenir au risque de détourer complètement vos visiteurs qui n’hésiterons pas à fermer votre page à la moindre hésitation.

9-conseils1

2. Un logo ou le titre de votre site cliquable

Un reflex de plus acquit en tant qu’internaute : dans la logique, le logo et le titre d’une page internet doivent renvoyer vers la page d’accueil. Le bouton « home » ou « accueil » n’est pas à exclure pour autant, les deux éléments doivent rester visibles.

II. Menus et titres

1. Une navigation par menu

Tout comme nous nous attendons à trouver des panneaux de signalisation pour nous indiquer notre direction lorsque nous conduisons, il en va de même pour un site internet. Les menus font office de panneaux pour guider les internautes à travers les différentes pages de votre site. La barre de menu centrale ou latérale est devenue la norme de toute navigation internet.
En simplifiant la structure de vos informations, cette façon de procéder se fait toujours dans le but faciliter le travail de vos internautes.  C’est ici qu’intervient la fameuse règle des 3 clics tant attendue… Celle qui exige que toutes les informations d’un site doivent se retrouver au maximum à 3 clics de la page d’accueil.

Pour pouvoir l’appliquer convenablement, l’idéal est de restreindre le nombre d’onglets du menu pour ne pas noyer votre visiteur d’informations, quitte à supprimer certains d’entre eux afin de conserver le contenu le plus intéressant. Bien entendu, sa hiérarchisation peut être aussi revue pour être reclassée et ainsi limiter l’arborescence de votre site à 3 sous-niveaux.

2. Des menus clairs, des titres brefs

Le menu d’un site permet avant tout de guider plus facilement le visiteur dans sa recherche. Quels que soient le ton et le style d’écriture utilisé pour le contenu de votre site, les titres de vos menus devront rester sombres et concis en même temps. Vous pourrez avoir recours à toute la dose d’humour, de jeux de mots ou de bonne humeur dans vos textes… mais pour un menu, mieux vaut rester sombre et faire l’impasse sur les intitulés compliqués !

9-conseils2

III. Typographie et couleurs

Évidemment, le texte est un élément central dans le design de votre site. Il transmet les messages, votre histoire, votre identité, c’est là que le sujet présenté sur votre site prend tout son sens. Une étude a prouvé qu’un visiteur lit en moyenne 28% du texte d’un site internet. Il est donc évident que votre texte doit suffisamment être mis en avant pour être lu aisément.

9-conseils3

1. Se limiter à quelques polices d’écritures

A ce niveau, il n’y a pas de bonnes et de mauvaises polices d’écritures, tout est question de choix. Il est possible d’avoir recours à toute sorte de polices : grande, large, courbée, grasse… A condition de respecter les codes de votre domaine d’activité et de l’ambiance générale de votre site. Par exemple, un site vitrine d’un grand groupe pétrolier aura plutôt intérêt à utiliser des styles typographiques plus neutres qu’un photographe qui cherchera prioritairement à faire ressortir le côté créatif de son travail.
Vous pouvez jouer la carte de l’originalité pour des titres, mais écrire tous vos textes avec un style d’écriture atypique aura un impact négatif pour votre lectorat. L’idéal étant de se limiter à 3 polices différentes.

2. Éviter la surcharge de couleurs

Il en va de même avec le nombre de couleurs pour l’ensemble du design de votre site. En dehors de l’aspect esthétique, les internautes s’attendent aussi à retrouver une cohérence graphique. De par leur habitude à surfer sur le net, des automatismes se sont là aussi instaurés. Par exemple, ils savent que les liens sont d’une couleur spécifique (généralement bleus/violets), les sous-titres sont plus marqués que les paragraphes de texte etc… Dans une optique de préserver son image de marque, ce choix doit bien évidemment être en concordance avec la charte graphique de votre société (cf. notre article sur le choix des couleurs en webdesign). En respectant ces règles simples, les visiteurs se repèreront mieux tout au long de leur lecture.

IV. Fluidité et confort de navigation

1. Votre site doit se charger rapidement

Les internautes détestent attendre et ils ont raison. Les études ont prouvé que le facteur le plus important dans la satisfaction d’un utilisateur reste le fait de ne pas attendre le chargement d’une page. Nous parlons ici  de vitesse perçue et non de vitesse réelle. Par exemple, un site affichant une barre de chargement donnera l’impression d’être plus rapide qu’un autre, qui lui affichera les éléments un par un. Les images lourdes sont souvent la cause d’un temps de chargement trop long, leurs tailles doivent être adaptées à un usage web.

9-conseils4

2. La présence discrète de publicités

Trop souvent, des sites, même très bien pensés, regorgent de pop-up, de sons, de vidéos ou de messages en tout genre qui s’affichent sans que l’on ne le veuille et dont il faudra chercher l’onglet de fermeture, souvent caché dans un recoin de la page. Les visiteurs sont constamment harcelés par ce genre de publicités. Il serait dommage qu’à peine arrivés dans votre univers, de si simples détails viennent gâcher leur visite. Ils deviennent d’ailleurs d’autant plus gênants sur les mobiles quand ils couvrent l’ensemble de votre écran.

9-conseils5

3. Une adaptation à la résolution des écrans

Aujourd’hui, un foyer comprend en moyenne entre 5 et 9 objets connectés. De plus, quand on sait l’ampleur du phénomène de la navigation web sur mobile, on comprend aisément l’importance de proposer un site adaptable à tout type d’écrans. Le responsive design a plus que jamais sa place dans notre paysage numérique, il faut à tout prix éviter que le visiteur zoom/dézoom inlassablement chaque page qu’il parcourt.

Pour conclure

Bien entendu le métier de web designer ne s’improvise pas. La liste d’astuces pour améliorer l’expérience de navigation de vos visiteurs est encore infiniment longue. Et comme les règles sont faites pour être transgressées, l’idée n’est pas de faire un récapitulatif de toutes ces pratiques mais plutôt de vous aider à y voir plus clair lorsque vous vous lancerez dans la création ou la refonte de votre site internet.